Les causes du divorce au Congo

Les causes du divorce au Congo


Une équation qui fait réfléchir , si ce n’est devenu une vraie préoccupation qui gangrène la société congolaise.
Presqu’un mariage sur deux ne dépasse pas cinq (5) ans d’existence au Congo. Ceci, avec une moyenne de 80 divorces par an, soit 6 divorces par mois, les couples mariés se séparent le plus souvent après 2 à 4 ans qui suivent leur union.

De 2018 à 2020, sur 180 requêtes de demande de divorce reçues au Tribunal de grande instance de Brazzaville, 164 ont été prononcées.


Selon Maître Norbert Bantivai, Greffier en chef du Tribunal de grande instance de Brazzaville , il y’a, plusieurs causes , qui conduisent à la désunion des couples , dont les plus fréquentes sont :
« L’infidélité, l’incompatibilité d’humeur, les pratiques fétichistes, l’excès et sévices. Des causes majeures qui poussent un couple de rompre la vie commune ».
Hors, d’après lui, le mariage n’est pas fait pour les enfants , encore moins, pour les gens immatures mais pour les adultes . Le mari étant le chef de foyer, il en a la voix prépondérante, non pas dans le désordre, mais pour le bien du foyer », a-t-il insisté.

Par ailleurs, qu’il s’agisse d’une relation d’un soir ou d’une double vie entretenue: tromper son/sa partenaire reste de loin la cause la plus importante de divorce. Jean De Dieu Makanda, divorcé, a répudié sa femme, il y a de cela 3 ans, à cause de la jalousie et l’égoïsme.


La jalousie, les désaccords sur l’avenir, les violences verbales ou physiques, le vol, l’impulsivité ou le harcèlement sont des comportements néfastes pour le couple à long terme. Au-delà de la gravité qu’ils représentent, ils peuvent déraper vers des comportements condamnables par la loi. Madame Florentine Otiga, 30 ans de mariage à son actif, nous partage son secret. Selon elle, pour ne pas avoir des projets communs et de ne pas regarder dans la même direction, c’est un pilier du couple qui peut vite vaciller s’il n’est pas bien entretenu. Ainsi poursuit – elle :« Savoir mettre de côté les désaccords pour construire un avenir ensemble demande une attention quotidienne mais nécessaire, a- t – elle conclut.

Sexe, amour et argent vont – ils ensemble ?


Le mariage n’est pas un problème d’argent mais d’amour. L’argent n’est que monnaie de rechange. Il ne fait pas le mariage mais accompagne les hommes dans les dépenses ainsi que le sexe. Le sexe est un élément du plaisir, mais, il ne peut pas devenir le socle de votre union. Cela ne veut pas dire, qu’il faut le boycotter. Signalons aussi que, refuser le sexe à l’autre , en est aussi une cause. Conseil d’un maire qui a requis l’anonymat. « Certains maires ne savent pas célébrer le mariage. Alors qu’ au sortir de la cérémonie de mariage, chacun des époux, doit comprendre sa mission envers l’autre. Il faut leur expliquer le régime matrimonial dans lequel ils s’engagent, pour éviter un jour les malentendus », a conclu le maire.
La plupart, ce sont les femmes qui se présentent au tribunal pour demander le divorce.

« Nous avons rompu à cause du manque de respect de mon ex époux, il me dénigrait devant ses amis », a dit Natacha Mambouli, une divorcée.

Le code de la famille de 1984, énumère plusieurs causes parmi lesquelles qui disent que : le divorce peut être prononcé à la demande de l’un des époux, lorsque la vie commune est devenue intolérable par suite de l’infidélité, des excès sévices, injures imputables à l’un ou l’autre et visant les époux eux-mêmes ou leur belle – famille ; lorsque la vie d’un conjoint et la sécurité des enfants sont gravement compromises par l’inconduite ou par l’abandon moral ou matériel du foyer.

En réalité la relation parfaite n’existe pas, il est question de blâmer l’amour et non votre partenaire. Par conséquent, soyez prêt à aimer et non à être aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *