Les acteurs de la société civile sur les techniques de réponse aux plaintes des consommateurs

Les acteurs de la société civile sur les techniques de réponse aux plaintes des consommateurs

La chargée de mission société civile à l’ambassade de France, Léa Tardieu, a présidé le 15 septembre 2022 à Brazzaville, l’atelier de la 1ère formation des acteurs de la société civile sur le contenu du guide pratique en vue de mieux répondre aux plaintes et mieux défendre les consommateurs congolais et de les impliquer davantage à la protection de leurs droits.

Cette session de formation vise à renforcer les capacités des acteurs de la société civile pour contribuer à la promotion du contrôle citoyen de la délivrance des biens et services publics de qualité, la promotion de la redevabilité et de l’implication pour une meilleure gouvernance accrue.

Pour renforcer la structuration du Rac à travers cet atelier vise également à outiller ces acteurs sur la veille citoyenne leur permettant de remplir leur mission notamment l’amélioration de la protection et la mobilisation des consommateurs au Congo, qui marque en quelque sorte, le démarrage du projet, d’après les organisateurs.

En effet, l’atelier regroupe plus d’une vingtaine de participants issus des organisations de la société civile ainsi que des jeunes journalistes.

Dans son allocution à cette occasion, le président de l’Observatoire congolais des droits des consommateurs (O2cd), René Ngouala, a présenté ses remerciements à l’ambassadeur de France pour son soutien à ce projet qui permettra selon lui, aux associations des consommateurs d’améliorer la prise en charge des plaintes des consommateurs au Congo.

 » Cet atelier débouchera sur l’organisation de l’assemblée générale de restructuration du réseau dont l’objectif est de doter le réseau d’une personnalité morale à travers l’adoption des textes fondamentaux et l’élection de nouvelles instances: le Conseil d’administration et le secrétaire exécutif « , a-t-il indiqué.

Pour sa part, Léa Tardieu, a rappelé que la participation des organisations de la société civile est beaucoup plus attendue pour assurer une meilleure redevabilité dans la gestion des affaires publiques.

« C’est dans cette perspective que l’ambassade de France a décidé de soutenir le projet pour 2022-2023 grâce à un soutien financier de presque 25 millions de Fcfa », a-t-elle fait remarquer.

Notons que cet atelier est organisé par le Réseau des associations des consommateurs (Rac) avec l’appui technique et financier de l’ambassadeur de France et durera trois jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.