Journée de l’alphabétisation : Les adultes à l’honneur en ce temps de crise sanitaire

Journée de l’alphabétisation : Les adultes à l’honneur en ce temps de crise sanitaire

Encourager les adultes analphabètes de retourner à l’école, est le letmotiv de la 17e semaine nationale de l’alphabétisation.

« L’éducation  que nous impose la pandémie à Covid-19, les mécanisme  des gestion  des structure  non formelle et les moyens  qui favorisent l’accès et l’équité doivent impérativement être redéfini  pour faire de l’alphabétisation la clé  de l’éducation de base, du développement  social et humain, c’est-à-dire indispensable pour la formation tout au long de la vie »,  a signifié la directrice de cabinet du ministre

De l’enseignement préscolaire, primaire et secondaire, Régime Tchicaya Oboa, ce 8 septembre à l’occasion de la 17e semaine nationale de l’alphabétisation.

Le thème retenu pour l’édition 2021 est : ‘‘  L’alphabétisme pour une reprise axée sur l’humain : réduire la fracture numérique ’’

En effet l’objectif de la journée, est de faire en sorte que les jeunes et enfants victimes de déperdition scolaire reviennent d’une part sur les bancs de l’école et que les adultes analphabètes puissent apprendre d’autre part à lire, à écrire et à calculer même à distance. Il est du devoir de tout citoyen de les encourager. Des efforts ont été déployés par le ministère dans l’alphabétisation telle que l’utilisation des applications numériques.


A cette occasion, les hommes et les femmes ont été sensibilisés en langues nationale sur l’importance  de savoir lire et écrire, afin de développer ensemble la patrie.

Au-delà de son importance inhérente en tant qu’élément  du droit à l’éducation et dans un contexte marqué par la révolution technologique, l’alphabétisation  doit également  favoriser les compétences numériques  dont ont  en besoin les jeunes et les adultes non alphabétisés.

Pour la représentante de l’Unesco, Fatoumata Barry Marega, que la journée internationale  de l’alphabétisation 2021, est une occasion d’examiner de différentes manières  dont l’alphabétisation peut contribuer à bâtir un fondement solide pour une reprise axée sur l’humain, en mettant  en  avant les interaction entre l’alphabétisation et les compétences numérique dont ont besoin les jeunes et les adultes  non alphabétisés.

L’organisation  des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)  et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance  (UNICEF)    ont témoigné leur engagement  à  soutenir  le Congo   dans ce domaine, à travers  un appui  technique, financier et matériel, basé sur la stratégie  soutenable  d’alphabétisation  des enfants, des jeunes  et des adultes.

Au Congo, d’après un rapport du  Programme des Nations  Unies pour le développement (PNUD),  près de 21%  des personnes de moins de  15 ans n’ont pas les compétences nécessaires  en lecture, en écriture  et en calcul.

Cette journée répond à son objectif  de développement 4  durable de l’UNESCO  «  Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

Cette journée a été instituée depuis 1967 par l’Unesco.

Ndlr : Au Congo, la direction générale de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle semble être abandonnée à son triste sort. Manque de matériels didactiques, d’encadreurs recrutés et qualifiés plutôt animé par les bénévoles âgés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.