La terre aura 8 milliards d’habitants en novembre prochain

La terre aura 8 milliards d’habitants en novembre prochain

La population mondiale devrait atteindre 8 milliards d’habitants le 15 novembre prochain, selon un rapport de l’Organisation des Nations-Unies publié le 11 juillet 2022, qui prévoit aussi que l’Inde dépassera en 2023 la Chine en tant que pays le plus peuplé du monde.

Les défis auxquels l’humanité est confrontée sont graves : les problèmes qui définissent les générations, tels que le changement climatique, les conflits et le covid-19, touchent de manière disproportionnée les plus marginalisés et les plus vulnérables d’entre nous. À ce jour, des millions de personnes continuent de vivre dans la pauvreté et de souffrir de la faim et de la malnutrition, n’ont pas accès aux soins de santé et à la protection sociale, et ne sont pas en mesure de suivre un enseignement primaire et secondaire de qualité. Les femmes du monde entier se voient toujours refuser le droit fondamental de prendre des décisions concernant leur corps et leur avenir, et nous assistons à un recul inquiétant des progrès réalisés en matière de droits des femmes dans de nombreux pays.

Malgré ces défis, C’est aussi l’occasion de célébrer la diversité, de reconnaître l’humanité commune et d’émerveiller devant les progrès de la santé qui ont prolongé la durée de vie et réduit considérablement les taux de mortalité maternelle et infantile.

Selon l’Onu, la population mondiale croît actuellement à son rythme le plus lent depuis 1950. La population mondiale pourrait atteindre environ 8,5 milliards en 2030 et 9,7 milliards en 2050, avec un pic à environ 10,4 milliards de personnes dans les années 2080 avant un maintien à ce niveau jusqu’en 2100.

Pour Nathalia Kanem, directrice exécutive du FNUAP, qu’il s’agit d’une histoire à succès, pas d’un scénario catastrophe. « Notre monde, malgré ses défis, est un monde où une part plus importante de personnes sont éduquées et vivent en meilleure santé qu’à n’importe quel moment de l’histoire », rassure-t-elle.

« En se concentrant exclusivement sur les chiffres de la population et les taux de croissance, on passe à côté de l’essentiel – et cela conduit souvent à des mesures coercitives et contre-productives et à l’érosion des droits de l’homme. En fait, les personnes sont la solution, pas le problème. L’expérience montre qu’investir dans les personnes, dans leurs droits et leurs choix, est la voie vers des sociétés pacifiques, prospères et durables », a déclaré la directrice.

À l’approche de novembre 2022, l’UNFPA travaillera avec ses partenaires et ses communautés pour exploiter le pouvoir de 8 milliards de personnes dans le cadre de sa mission visant à atteindre les objectifs définis dans le programme d’action de la CIPD en 1994. En protégeant les droits et les choix de tous les individus à mener une vie saine et autonome, l’humanité détient la clé pour libérer le potentiel illimité des personnes du monde entier à relever les défis qui menacent leurs sociétés et les problèmes mondiaux qui nous mettent tous en danger.

Ce moment appelle à la fois une vision et une action. Les gouvernements peuvent mettre en œuvre des politiques démographiques centrées sur les personnes, en plaçant la santé et les droits sexuels et reproductifs au cœur de leurs préoccupations. Le secteur privé peut élaborer des solutions créatives, en exploitant le pouvoir de l’innovation et de la technologie pour le bien de tous. Les artistes et les personnes créatives du monde entier peuvent mettre à profit leur ingéniosité et leur talent pour nous inspirer et nous aider à imaginer la promesse qu’offre un monde de 8 milliards d’habitants.

Collectivement, nous représentons des possibilités infinies d’action, de croissance et de changement. Pour créer un monde plus juste et plus durable, il faut faire avancer le monde vers l’égalité des droits et des chances pour chacun – et pour tous.

Crédit photo : image Zed Lebon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.