OFC : UN 1er CONGRES EXTRAORDINAIRE A REHAUSSE INES INGANI

« L’unité et la cohésion en béton seront pour l’ofc un crédo et j’y veillerais personnellement. Je profite de cette occasion solennelle pour vous féliciter sur les recommandations du 5è congrès  ordinaire du pct tenu en décembre 2019, notamment celle concernant la mutation de l’ofc et de la Force montante congolaise (Fmc) en union catégorielle », a dit avec force la nouvelle présidente du secrétariat exécutif national de l’organisation des femmes du Congo (Ofc), Ines Nefer Bertille Ingani, lors de sa première prise de parole.

Elue au poste de secrétaire exécutive nationale, ce 8 novembre 2020 à Brazzaville, lors du 1er congrès extraordinaire de l’Ofc), tenu en deux jours, qu’Ingani succède à Jeanne Dambendzet, présentement ambassadrice du Congo en Italie.

Un secrétaire exécutif national de treize membres. Chantal Nkodia a, quant à elle remplacé Antoinette Kebi au poste de secrétaire nationale à l’organisation et à la mobilisation. Les femmes du Congo n’ont pas seulement élu le secrétariat exécutif national mais ont aussi mis en place un conseil national de plus de trois cents membres et une commission nationale de contrôle et évaluation de sept personnes, dirigée par Lucie Oba-Sota.

A cet effet, les noms des membres du comité d’honneur, seront connus à l’issu de la session inaugurale du conseil national, prévu le 10 novembre dans la capitale.

Un premier congrès extraordinaire basé autour du thème : « Femmes du Congo engageons-nous résolument pour la mutation de l’organisation unique des femmes du PCT en union catégorielle socle de la promotion de la femme et de sa contribution au développement national pour l’édification d’un Congo paritaire, moderne et prospère », a été une occasion d’adopter  le règlement intérieur, les statuts et le programme général de la structure.

La présidente sortante de la sous commission communication de l’Ofc, Blanche Akouala, explique l’importance de ces retrouvailles « Nous sommes en pleine mutation, nous passons d’une organisation affiliée au Parti congolais du travail (Pct), à une union catégorielle au sein du parti. Ce processus de mutation nous a fait perdre notre légitimité et nous sommes muets au sein du Pct tout en gardant son nom. Parce qu’il y a une loi qui a été prise, demandant que les organisations politiques ne soient plus affiliées à des partis politiques ».

La nouvelle secrétaire exécutive, est l’une des personnalités politiques du Congo, elle entend travailler avec toutes les femmes de l’Ofc sans laisser personne pour compte « La femme est la composante de près de 52% de la population congolaise. Les mobiliser, les former, et les fidéliser, constituent un maillon fort, un électorat sûr pour la victoire de notre champion. Je ne serais pas présidente  d’un groupe de femmes mais présidente de toutes les femmes de l’Ofc », a renchéri Ingani.

Lors de ce congrès extraordinaire, différentes motions à l’égard du Chef de l’Etat, de son épouse et du premier secrétaire permanent du Pct, ont été au rendez-vous  par les participantes.

Ines Ingani a occupé le fauteuil du ministère de la Promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement de 2016 à 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.