Le 2e Salon des industries culturelles zoom sur la création d’emplois

Le 2e Salon des industries culturelles zoom sur la création d’emplois

Le deuxième Salon des industries culturelles et créatives du Congo (Siccc), se tiendra des 27 au 29 juillet à Brazzaville, en vue de donner l’occasion aux startupers de créer des réseautages à même de booster leurs activités.

Le Siccc est organisé par la direction générale des arts et des lettres sous l’égide, notamment, du ministère de la culture et des arts, sous le thème : « Les industries culturelles et créatives, maillon sûr de la diversification de l’économie congolaise et de la création d’emplois pour les jeunes ».

Il s’agit d’une deuxième qui concrétise le rêve de bon nombre de jeunes compétences, investies dans le monde de la culture et de la créativité, les dotant ainsi de l’opportunité de mettre en lumière leurs entreprises, leurs idées innovantes, leurs parcours, leurs produits et leur passion commune pour le monde de l’économie culturelle.

En effet, le Salon sera aussi l’occasion pour des petites et moyennes entreprises (Pme) naissantes et des start-ups de créer des réseautages à même de booster leurs activités, ont signifié les directeurs des industries culturelles et des maisons de la culture, Jean Bruno Obambi et Marcel Ipari des arts et des lettres, lors d’une conférence de presse co-animé le 26 juillet 2022 à Brazzaville.

Les stands seront visibles à l’esplanade de la préfecture afin d’abriter, trois jours durant, des organismes non gouvernementaux, actifs dans la promotion de l’entrepreneuriat et de l’investissement dans les technologies de l’industrie culturelle et créative.

Des jeunes doués et passionnés par cette nouvelle perception des métiers et du rôle incontournable du numérique dans la valorisation de tout produit, de toute activité et de tout domaine ayant trait à la culture, répondront présent, témoignant ainsi des perspectives et des horizons grandissants d’un domaine à cheval entre la culture et l’économie.

Outre les expositions, les travaux du Salon seront l’occasion pour des panélistes professionnels de traiter « l’écosystème des industries culturelles et créatives au Congo », de l’investissement culturel » notamment les encouragements, les mécanismes d’appui et de soutien aux artistes.

De la droite à gauche le directeur des industries culturelles et le directeur général des arts et des lettres

Vous souhaitez comparer les produits culturels congolais de divers fabricants ? inutile de sillonner tout le pays. Vous pourrez les voir tous au 2e Salon national des industries culturelles, ont rassuré les directeurs.

Pour votre gouverne, la première édition de cette activité a été organisée en 2012.

Crédit photo : Image en avant de quelques artistes congolais prise sur Facebook

seconde image : La Brève Online lors de la conférence de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.