Un sommet sur le climat s’ouvre à Glasgow

Un sommet sur le climat s’ouvre à Glasgow

La 26e Conférence des Nations unies sur le climat s’est ouverte en Ecosse ce dimanche pour deux semaines. Le ton a été donné, les dirigeants mondiaux doivent agir vite et fort.

La 26e Conférence des Nations unies sur le climat a démarré ce dimanche à Glasgow, en Ecosse, tandis que le G20 de Rome s’achevait le même jour. Simple tour de chauffe, cette première journée a marqué l’ouverture procédurale des négociations, les représentants de 196 pays et de l’Union européenne, eux, étant attendus en Ecosse ce lundi pour négocier et s’engager plus concrètement afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Ils ont jusqu’au 12 novembre. Les dirigeants du G20 se sont entendus ce dimanche sur un objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels, avec une formulation plus ambitieuse que dans l’accord de Paris, selon plusieurs sources proches des négociations. Pour autant, les associations environnementales ont dénoncé des demi-mesures. Le chef de l’ONU, António Guterres, a même évoqué des «espoirs déçus».

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a estimé ce dimanche en fin d’après-midi que si la COP26 sur le climat échoue à Glasgow, «tout échoue», insistant sur l’urgence à agir. Il a fait écho aux propos du président de la COP26, Alok Sharma, qui, à l’ouverture du sommet, a déclaré que ce dernier était le «dernier espoir» de limiter le réchauffement à +1,5°C.

Le chef de l’ONU dit quitter le G20 de Rome avec des «espoirs déçus». Les membres du G20 étaient pourtant attendus au tournant. Le sommet s’est pourtant achevé ce dimanche à Rome sur des «espoirs déçus» après le consensus en demi-teinte des grandes économies de la planète dans la lutte contre le réchauffement climatique. «Je salue l’engagement renouvelé du G20 en faveur de solutions au niveau mondial, mais je quitte Rome avec des espoirs déçus – même s’ils ne sont pas enterrés», a déclaré le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, sur Twitter. «En route vers la COP26 à Glasgow pour maintenir l’objectif de 1,5°C», a-t-il ajouté.

Lire aussi https://labreveonline.com-glasgow-les-acteurs-de-la-ccbc-partageront-le-meme-repertoire

Avec Libération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.