Sircov, un outil numérique au service de riposte à la covid-19

Sircov, un outil numérique au service de riposte à la covid-19

Dans le but d’assurer la traçabilité des vaccins et permettre aux professionnels de santé d’imprimer l’attestation de vaccination certifiée à remettre à la personne vaccinée, un outil numérique du système intégré de riposte à la covid-19 (Sircov) a été lancé le 1er août 2022 à Brazzaville.

Cet instrument a été lancé par le ministre de la santé et de la population en partenariat avec l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) et l’Agence des systèmes d’information (Acsi).

Le téléservice dépistage, vaccin covid-19 et prise en charge Sircov, s’inscrit dans la dynamique de l’évolution sanitaire dans le monde par la lecture des deux codes QR.

Dévoilant l’importance de la plateforme, l’ingénieur Nguengoro Kekarat Préfils, indique, que cet outil permet « d’assurer le suivi des personnes éligibles au regard de la stratégie vaccinale, la conservation des informations concernant la vaccination (lieu, date, type de vaccins) pour assurer sa bonne réalisation et le suivi des injections recommandées ». Avant de poursuivre qu’elle facilitera également l’accès à la déclaration par un professionnel de santé des effets indésirables éventuellement observés après l’injection du vaccin, grâce à un lien vers le portail des signalements des effets indésirables.

Par ailleurs, le système d’information mis en place sur lequel s’appuie le vaccin covid-19 permet aussi d’assurer des actions complémentaires indispensables pour organiser la vaccination : suivi de l’approvisionnement des doses et suivi statistiques.

« Nous pouvons affirmer que le dispositif Sircov peut donc être considéré comme un palier de base pour l’information de notre système de santé et une ouverture vers la carte d’assurance maladie universelle ambitionnée par le gouvernement », a affirmé le chargé du numérique du premier ministre et coordonnateur du projet (Sircov), Luc Missidimbazi.

Ce dispositif numérique a été crée par les cadres de la primature, des ministères de la santé, de la communication de l’économie numérique ainsi que ceux des finances sous instruction du premier ministre, en vue de gérer toutes les pandémies et devra servir de carnet sanitaire honorant le programme de société du Chef de l’Etat.

Lançant le Sircov, le ministre de la santé a fait un plaidoyer aux partenaires au développement en faveur de ce dispositif, dont la sécurité et la résilience sont apportées par l’Arpce.

Pour votre gouverne, le lancement de cette application ainsi que son opérationnalisation effective mettent fin à toutes les autres applications productrices des certificats de vaccination ou test Pcr.

Les membres du gouvernement présents à la cérémonie de lancement, les partenaires au développement et l’équipe du projet Sircov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.