IDC : « MALGRÉ LE TABLEAU SOMBRE DU PAYS, IL FAUT TENIR BON ET GARDER ESPOIR ».

IDC : « MALGRÉ LE TABLEAU SOMBRE DU PAYS, IL FAUT TENIR BON ET GARDER ESPOIR ».

L’Initiative pour la défense de la démocratie au Congo (Idc), a tenu sa première session du Conseil national, le vendredi 7 Février 2020 à Brazzaville, où les compatriotes ont été exhortés de porter leurs yeux vers l’avenir, de tenir bon et de garder espoir. Espoir, qui donne la force de résister malgré le contexte extrêmement difficile.

Ce message « non signé » venant d’André Okombi Salissa, président de l’Idc a été rendu par le porte parole du mouvement Jean Baptiste Bouboutou.

Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le président s’est félicité du sens de responsabilité et de la qualité du travail abattu par les membres. Il a ensuite évoqué le problème de la crise multidimensionnelle qui sévit dans le pays depuis 2015 :  » Notre pays doit cesser d’être toujours placé sous le banc de la communauté internationale dans tous les domaines. Nous ne sommes pas venu au monde, pour ne figurer qu’au bas du tableau. Mais, que cette crise que traverse notre pays soit une occasion d’opérer de grand choix pour le destin de notre patrie ».

De son côté , René Serge Blanchard Oba, président en exercice de l’organisation, a rappelé aux membres que l’Idc n’était pas disposé au changement de la Constitution et pour peser sur les cours des choses, elle s’était mit dans l’unicité d’action comme choix.
L’Idc, est une plateforme de l’unité nationale. Elle s’est mise au-devant de la scène en véritable catalyseur de la volonté populaire, suscitée par le référendum électoral pour rallier la cause de la quasi-totalité des forces vives de la nation.

Le président de l’Idc est revenu sur la participation de cette plateforme à l’organisation de la deuxième convention de l’opposition congolaise et à l’organisation des descentes dans les arrondissements de Brazzaville sous forme de rencontres citoyennes avec la base. De même il a relevé la participation active de l’Idc dans l’organisation de la deuxième convention de l’opposition congolaise.

Et malgré la défection de certains de ses membres, l’Idc a veillé à son bon fonctionnement, a informé le président Blanchard Oba.

Cette première session du Conseil national de l’Initiative pour la défense de la démocratie au Congo (Idc), s’est tenue en présence des chefs de différents partis politiques de l’opposition et des représentants venants de tous les départements.

2 thoughts on “IDC : « MALGRÉ LE TABLEAU SOMBRE DU PAYS, IL FAUT TENIR BON ET GARDER ESPOIR ».

  1. Donec venenatis feugiat congue. Integer ipsum tellus, accumsan ut purus vitae, congue rhoncus ipsum. Praesent finibus suscipit fringilla. Curabitur faucibus libero non est viverra lacinia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *