Un séminaire gouvernemental sur les défis sociaux

Un séminaire gouvernemental sur les défis sociaux

Après deux séminaires, Anatole Collinet Makosso, premier ministre réunit à nouveau son séminaire gouvernemental avec comme priorités : l’opérationnalisation du Programme national de développement (Pnd) 2022-2026 ainsi que les défis sociaux, afin d’établir une feuille de route précise pour leur quinquennat.

Le troisième séminaire placé sur le thème : « L’opérationnalisation du PND pour relever les défis sociaux, gage de succès du projet de société du président de la République ». Les ministres ont dû plancher pendant quatre jours pour présenter au chef du gouvernement les réformes qui pourraient aboutir d’ici 2022. Aussi, les actions à réaliser pour répondre aux attentes des congolais durant le quinquennat.

L’objectif de ce séminaire a été de « permettre au Gouvernement d’identifier les problèmes afférents au défis sociaux, en vue d’y apporter des solutions dans la perspective d’un développement cohérent et durable, gage de la cohésion sociale et d’une paix durable ».

« Nous pouvons considérer que les rapports des groupes que nous avons examinés puis améliorés en plénière, constituent une sorte de ‘’Feuille de route sociale’’ qui va nous rapprocher chaque jour un peu plus de la satisfaction totale des besoins existentiels des populations congolaises et de l’amélioration de leurs conditions de vie », a déclaré Makosso.

Au programme, une réflexion sur plusieurs sujets clés ont été abordés : l’emploi, la production agricole, l’éducation, la santé, le développement humain, la sécurité publique, la protection sociale, la modernisation du mode de vie des congolais ainsi que leur bien-être.

Lors du séminaire, un grand défis a été pris, celui de mettre fin au banditisme, appelé couramment  » bébés noirs ». En effet  » bébés noirs », sont des jeunes dont l’âge varie entre 13 et 30 ans qui tuent les humains à coup de machette.

Pendant les échanges, le gouvernement a aussi étudié des pistes pour réduire le chômage des jeunes.

La question des prix et du panier de la ménagère a aussi préoccupé les membres du gouvernement.

Une population qui ne cesse de croître, un secteur agricole de plus en plus gourmand en eau et une demande en énergie qui explose… Autant de raisons qui expliquent un regard particulier du premier ministre et de son équipe, au cours du séminaire gouvernemental.

Concernant la santé, pour freiner la pandémie du covid-19, le chef du gouvernement a mis l’accent sur la vaccination, d’après lui, l’unique moyen officiel pour mettre fin à ce virus.

Clôturant les travaux de ce troisième séminaire gouvernemental, le premier ministre, avant de s’en réjouir avec son équipe sur les efforts de chacun, a souligné que :  » La participation effective des membres du gouvernement et le niveau de leurs contributions dans les travaux en groupe traduisent l’intérêt que revêt pour eux le travail d’équipe. Ce qui renvoie au peuple l’image d’un gouvernement déterminé à bien circonscrire les défis sociaux et à y apporter des solutions idoines, novatrices, efficaces et efficientes ».

Toutes les contributions formulées lors de ce séminaire seront examinées dans le cadre d’un comité technique interministériel, afin de passer à l’action, a – t – on appris.

Le chef du gouvernement et son équipe

Crédit photo de famille prise à la primature

Image en avant : photo La Brève Online prise au marché Total

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.