128 candidats aux concours d’entrée à l’Ecole congolaise optique

128 candidats aux concours d’entrée à l’Ecole congolaise optique

Il est lancé ce 2 septembre 2021 à Brazzaville, un concours professionnel pour l’accès à l’Ecole congolaise optique (Eco), par le ministre de l’enseignement technique et professionnel,  Ghislain Thierry Maguessa Ebomé.

Dans le but d’avoir des opticiens dans tous les districts du pays, afin de combler le vide des experts opticiens en République du Congo, au total 128 candidats, dans un seul centre composent. Dont, 51 candidats pour des étudiants en optique et 77 candidats pour les enseignants y prennent part.

Le gouvernement est déterminé à doter le Congo d’une école de formation en optique, c’est dans ce cadre que le membre de Mutualistes sans frontières, le professeur Thierry Yandza, a souligné que cette école proposera des formations en vue de l’obtention d’un brevet de technicien supérieur. « Au Congo, les opticiens ne sont qu’à Brazzaville et Pointe-Noire. Le coût des lunettes est élevé. Et par manque de lunettes, 5 personnes sur 10 deviendront  aveugles à l’avenir ».

En effet, l’Ong ouvre cette  école au Congo pour donner à chacun l’accès de rencontrer un opticien.

En partenariat avec le Centre de formation des apprentis d’Angers spécialistes sur les questions de vue, après trois ans, l’Ong passera la responsabilité au Congo, notamment au ministère de l’enseignement technique de former d’autres professionnels dans ce domaine.

Signalant que les professionnels qui sortiront de cette école, ne travailleront pas avec l’Etat, mais, elle créera des auto-entrepreneurs. C’est-à-dire, elle donnera les moyens à ces derniers d’avoir les emplois.

Rappelons que cette école, dont l’initiateur est Mutualistes sans frontières, une organisation non gouvernementale (Ong) française, est ouverte aux étudiants âgés de 25 ans ayant un Bac plus une année en licence ainsi que les enseignants de plus de 25 ans, en vue de leur proposer des cursus d’obtention d’un brevet de technicien supérieur.

Pour votre gouverne, ce projet a été présenté le 1er juin dernier lors d’un entretien entre les responsables de l’Ong et le ministre Maguessa.

« C’est pour une première fois au Congo, d’ouvrir toute une école en optique. Je suis très ému de devenir opticien », satisfaction de Francinel Kionkion Elohim, l’un des candidats niveau Licence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.